CIAT insuffle 30 millions d'euros dans la rationalisation de son organisation industrielle

Par  - Publié le
Pompe à chaleur Ciat
Pompe à chaleur Ciat
© Ciat

Le fabricant de pompes à chaleur va engager un plan d’investissement de 30 millions d’euros entre 2013 et 2015, qui devrait se traduire par 10 millions de gains de compétitivité.

Le groupe CIAT (Compagnie Industrielle d'Applications Thermiques) va investir 30 millions d’euros en trois ans. Ce "plan de développement stratégique" comprend la fermeture du site de Belley (Ain) dont les activités et les cinquante salariés seront transférés d’ici le second semestre de 2014 à Culoz (Ain). Autre décision : toutes les activités logistiques du groupe seront regroupées à Serrières-en-Chautagne (Savoie). La fabrication de pompes à chaleur résidentielles réalisée jusqu’à présent sur ce site sera également déplacée à Culoz, qui absorbera les quarante salariés de cette unité de production.

Ce regroupement d’activités à Culoz entrainera des investissements à hauteur de 9 millions dans la construction de nouveaux bâtiments et la restructuration de l’outil de production. 8 millions seront investis dans une nouvelle tôlerie, dans le renouvellement du parc machines et dans l’implantation d’une cabine de peinture. Le centre d’essais et le service de recherche innovation seront réunis.
Siège et principal site industriel du groupe, l’usine de Culoz sera réorganisée autour de trois lignes de production, des trois éléments principaux des systèmes de climatisation et de traitement de l’air : centrales, groupes de production (pompe à chaleur ou groupe froid), diffuseurs par cassette ou ventilateur. Toutes les centrales de traitement de l’air seront fabriquées à Culoz en 2016.

Cette réorganisation se fera à effectifs constants. CIAT emploie 2 200 salariés (1 600 en France), dans six centres industriels (quatre en France) et huit filiales commerciales. Pour Francis Guaitoli, directeur général de CIAT, cette "optimisation et cette rationalisation des surfaces industrielles" devraient contribuer à un gain de compétitivité de 10 millions.

Le chiffre d’affaires du groupe a diminué de 297,5 millions d'euros en 2011 à 271 millions d'euros en 2012, du fait notamment de la crise dans le secteur du bâtiment. Pour 2013, la direction du groupe prévoit un chiffre d’affaires en hausse à 280 millions d'euros, et un niveau de profitabilité améliorée pour financer ses investissements.

Le groupe qui a récemment équipé l’antenne du musée du Louvres à Lens (Pas-de-Calais) ainsi que le plus grand centre commercial et sportif de Singapour va renouveler d’autre part sa gamme de produits pour l’habitat dans les deux ans et veut devenir une référence dans les systèmes sur boucle d’eau, alternative aux systèmes à détente directe, moins consommateurs d’énergie et plus écologiques.
Autre priorité : les exportations. Dans les années à venir, le groupe veut accélérer son développement à l’international, en particulier en Europe, au Maghreb et en en Afrique. Elles ont déjà fortement progressé en Turquie, en Russie et dans ses pays satellites ces deux dernières années. Elles représentent 53 % de son chiffre d’affaires.

Vincent Charbonnier

Imprimer

La fiche CIAT à CULOZ avec Industrie Explorer

lieu

TOUT SAVOIR SUR...
Ses investissements, ses actualités, ses dirigeants, sa production...

Voir la fiche

Partagez l’info :

Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin envoyer à un ami

Effectuer une autre recherche

Rechercher
Recevez nos newsletters

Identifiez-vous