Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Chez Baud Industries, les robots conquièrent de nouveaux marchés

Marine Protais

Publié le

Le décolleteur Baud Industries recevra le label « Vitrine Industrie du Futur » le 5 avril, durant le salon Industrie Lyon, grâce à sa cellule robotisée. Celle-ci lui a permis de s’ouvrir à de nouveaux marchés, notamment l’horlogerie haut-de-gamme.

Chez Baud Industries, les robots conquièrent de nouveaux marchés © Baud Industries

La cellule robotisée du spécialiste du décolletage Baud Industries à Vougy (Haute-Savoie) fabrique, lave, dépoussière, contrôle les pièces et les corrige si besoin grâce à une même solution logicielle. Le tout sans interruption. Cette cellule multitâches baptisée "Usitronic" lui vaut le label "Vitrine Industrie du Futur" de l'Alliance industrie du futur qu’elle recevra le 5 avril lors du salon Industrie Lyon.

Depuis son installation en 2015, l’ETI, qui a réalisé 80 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2016, a vu sa productivité en hausse de 25 %. Et elle a surtout conquis de nouveaux marchés. "La cellule nous permet de fournir des prototypes et des petites séries zéro défaut très rapidement", précise Renald Baud, directeur de la coordination industrielle du groupe.

"Nous pouvons produire des pièces d’horlogerie très haut-de-gamme sur la cellule. Auparavant, les pièces que nous produisions pour l’horlogerie étaient uniquement des pièces extérieures pour les bracelets et les cadrans", explique Renald Baud. Une nouvelle activité qui lui a permis de remporter un contrat auprès d’un grand horloger suisse. Autre marché visé : l’aéronautique pour lequel le décolleteur vient d’ailleurs d’obtenir la certification EN9100.

"La cellule est aussi un moyen de tester certaines stratégies de coupe que nous pouvons ensuite répliquer sur l’ensemble du parc machine", ajoute Renald Baud.

Un investissement de plus d’un million d’euros, en partie financé par la Région, a été nécessaire pour mettre en place la cellule et le logiciel qui la contrôle. L’ETI a bénéficié de l’aide du Cetim-CTDEC, de l’Université Savoie Mont-Blanc et de l’intégrateur Rhonax. BAUD Industries espère que le label "Vitrine Industrie du Futur" lui permettra d’appuyer ses demandes de financement à venir car le décolleteur prévoit d’acquérir de nouvelles cellules robotisées sur son site de Vougy et ses autres sites en France.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus