Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Censé protéger les humains, un robot de sécurité disjoncte et se jette dans une fontaine

 Marion Garreau

Publié le

Vu sur le web Aux Etats-Unis, un robot de sécurité patrouillant dans un centre commercial s’est noyé en se jetant dans une fontaine. Cet "incident isolé", selon le fabricant, souligne les progrès à faire en termes de fiabilité des machines.

Censé protéger les humains, un robot de sécurité disjoncte et se jette dans une fontaine
Le robot K5 de Knightscope.
© knightscope

A l’heure où les constructeurs nous promettent que les robots pourront conduire nos voitures, prendre soin de nos grands-parents et éveiller nos enfants, voilà une intrigue qui a de quoi relancer les inquiétudes. Aux Etats-Unis, un robot de sécurité installé dans un centre commercial et d’affaires de Washington a rapidement jeté l’éponge : lundi 17 juillet, soit cinq jours après son arrivée, il a en quelque sorte mis fin à ses jours en se jetant dans une fontaine, comme le rapporte le site américain Cnet.

Sur Twitter, plusieurs témoins de la scène ont posté des photos de ce robot de patrouille, un modèle K5 du fabricant Knightscope, flottant de dos dans la fontaine vers laquelle il s’est dirigé tout seul sous leurs regards médusés. Interloqué, l’un de ces témoins commente : "Notre entreprise à D.C. dispose d'un robot de sécurité. Il s'est noyé seul. On nous promet des voitures volantes et à la place on a des robots suicidaires."

 

 

 

 

Stacy Dean Stephe, le vice-président du marketing et des ventes de Knightscope a déclaré à Cnet qu’une enquête serait menée pour comprendre comment cet "incident isolé" a pu se produire.

D’après un porte-parole du complexe Washington Harbour, cité par Cnet, l’installation de ce robot était un programme pilote encore en phase de rodage et de corrections des bugs. Mais quelle amélioration peut-on apporter à un robot qui ne supporte plus ses missions ? Difficile de croire qu’il y a autant de psychologie dans des lignes de codes informatiques.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus