Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Carrefour: Outre Bompard, plusieurs candidatures examinées

Publié le

Infos Reuters par Pascale Denis et Dominique Vidalon

PARIS (Reuters) - Plusieurs candidats externes, dont Alexandre Bompard, restent en lice pour succéder à Georges Plassat à la tête de Carrefour, ont déclaré à Reuters des sources proches du dossier.

"Plusieurs sont encore dans la course", a indiqué l'une de ces sources, précisant que rien n'était tranché à ce stade et "qu'aucune offre n'avait été faite à l'un d'entre eux".

Parmi eux figurent Alexandre Bompard, 44 ans, PDG de Fnac Darty, donné comme favori, et Alain Caparros, 60 ans, qui s'apprête à quitter la direction du distributeur allemand Rewe, selon une autre source.

L'option d'une candidature interne, qui avait les faveurs de Georges Plassat, n'a pas été retenue et plusieurs réunions du comité de nomination du conseil d'administration de Carrefour sont encore prévues d'ici début juin pour trancher.

La nomination du successeur devrait intervenir avant l'assemblée générale du distributeur, le 15 juin.

Ni Carrefour, ni aucun de ses grands actionnaires - la famille Moulin, propriétaire des Galeries Lafayette (11,5% du capital), la holding familiale de Bernard Arnault, PDG de LVMH (8,74%) et le magnat brésilien Abilio Diniz (8,05%) - ni Fnac Darty n'ont souhaité faire de commentaire.

Pour sa part, Alain Caparros a déjà plusieurs fois démenti son intérêt pour Carrefour.

Une éventuelle nomination d'Alexandre Bompard interviendrait à un moment clé pour le groupe Fnac Darty en plein rapprochement entre ses deux enseignes.

Le distributeur de produits culturels et électroménagers tiendra son assemblée générale le 24 mai.

Ses actionnaires auront notamment à se prononcer sur la rémunération globale d'Alexandre Bompard, qui a attent 13,8 millions d'euros en 2016, après 11,5 millions en 2015, grâce à des plans d'actions gratuites et d'options de performance accordés en 2013 et 2014.

Introduite à 22,00 euros en juin 2013, l'action Fnac a presque triplé depuis, se traitant à 63,2 euros aujourd'hui.

Carrefour, qui n'a pas proposé de résolution scindant les fonctions de président et de directeur général, va soumettre quant à lui à l'approbation de ses actionnaires une résolution portant de 70 à 75 ans l'âge limite d'exercice des fonctions de président.

Cette résolution pourrait lui permettre d'offrir, plus tard s'il le souhaite, le poste de président à un des membres de son conseil qui serait touché par la limite d'âge, dans le cadre d'une éventuelle scission des fonctions de président et de directeur général.

Une autre résolution à caractère extraordinaire reporte aussi la limite d'âge des administrateurs. Selon les statuts actuels, si le tiers d'entre eux dépasse les 70 ans, le plus âgé doit démissionner. Cette limite serait portée à 75 ans.

Au sein d'un conseil de 17 membres, Abilio Diniz est âgé de 80 ans, Amaury de Cèze de 71 ans, Philippe Houzé et Bertrand de Montesquiou de 69 ans, Bernard Arnault, Georges Ralli et René Brillet de 68 ans.

Voir aussi :

* Carrefour-Le futur dirigeant attendu sur les hypers et le digital

(Edité par Jean-Michel Bélot)

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus