Bruxelles : amende record pour le cartel des ascenseurs

Par  - Publié le
ascenseur

La Commission européenne a infligé une amende de 992 millions d'euros à cinq fabricants d'ascenseurs (Otis, Koné, ThyssenKrupp, Mitsubishi et Schindler) pour s'être entendus sur les prix dans le cadre d'un cartel.

La sanction est tombée. Cinq fabricants d'ascenseurs accusés de s'être entendus sur le marché de l'installation et de l'entretien des ascenseurs et des escaliers mécaniques dans plusieurs pays européens ont écopé d'une amende de 992 millions d'euros, soit l'amende la plus forte jamais infligée par la Commission européenne.

Dans le détail, le suisse Schindler devra débourser 143 millions d'euros ; l'allemand ThyssenKrupp 480 millions ; Otis, contrôlé par l'américain United Technologies, 225 millions et le finlandais Koné 142 millions. Le groupe japonais Mitsubishi, impliqué uniquement aux Pays-Bas, devra lui aussi payer une amende, mais beaucoup moins importante (1,8 million d'euros).

La commissaire européenne à la Concurrence Neelie Kroes a expliqué que l'entente avait duré « au moins de 1995 à 2004 », et souligné que les dégâts causés par ce cartel se feraient sentir « pendant encore de nombreuses années ».

Bruxelles a également indiqué que les entreprises victimes du cartel pouvaient maintenant renégocier leurs contrats de maintenance ou réclamer en justice des dommages et intérêts.

B. B. avec Reuters

Imprimer

Partagez l’info :

Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin envoyer à un ami

Effectuer une autre recherche

Rechercher
Recevez nos newsletters

Identifiez-vous