Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

[Bourget 2017] La start-up Expliseat et ses sièges ultra légers séduisent Dassault Aviation

Olivier James , , , ,

Publié le

La jeune société Expliseat, spécialisée dans les sièges d'avions, créée en 2011 a été sélectionnée par Dassault pour ses Falcon multirôles. Un nouveau succès pour l’une premières start-up du secteur aéronautique.

[Bourget 2017] La start-up Expliseat et ses sièges ultra légers séduisent Dassault Aviation © Expliseat

Après l’aviation commerciale puis régionale, les jets d’affaires ! La start-up Expliseat parvient peu à peu à séduire tous les segments de l’aviation. La société créée en mars 2011 profite du salon aéronautique du Bourget, du 19 au 25 juin, pour annoncer un joli coup, mardi 20 juin : Dassault Aviation a sélectionné les sièges ultra légers d’Expliseat pour équiper ses avions Falcon multirôles. Le pari osé de la société - pénétrer un segment de marché dominé par des industriels tels que Zodiac et B/E Aerospace - est en train de porter ses fruits.

"Ce contrat prouve que les technologies que nous avons choisies sont capables de s’adapter à tous les marchés", explique Benjamin Saada, président d’Expliseat. Grâce à une structure mêlant titane et matériaux composites, le siège TiSeat E1 – destiné aux A320 et aux avions régionaux – pèse 4 kilos au lieu de 10 pour un siège éco . Le TiSeat E2 développé avec le Peugeot Design Lab, dédié aux vols de plus de 5 heures, pèse quant à lui 5 kilos au lieu de 12 kilos pour un siège équivalent. Des performances qui ont déjà séduit plusieurs compagnies aériennes, à commencer par Air Méditerranée qui opté pour ces sièges dès 2014. Deux ans plus tard, c’est le spécialiste des avions régionaux ATR qui les mets dans son catalogue. Expliseat équipe aujourd’hui 50 cabines en services ou commandées.

Expliseat a ouvert la voie

C’est encore une fois l’allègement qui a séduit Dassault Aviation. "Les sièges ont été dessinés spécifiquement pour Dassault Aviation sur la base du TiSeat E1", précise benjamin Saada. Avec ses sièges, les Falcon multirôles pourront bénéficier d’une autonomie supplémentaire de 370 kilomètres ou d’un temps de présence sur zone de 25 minutes supplémentaires. De sérieux atouts pour des appareils destinés par exemple à la surveillance, à la reconnaissance maritime, au renseignement, à la recherche et au sauvetage ou bien encore à l’évacuation sanitaire.

"Expliseat a ouvert la voie, comme l’a expliqué à L’Usine Nouvelle François Chopard, président fondateur de l’incubateur Starburst Accelerator, à Paris. Cette start-up a montré que l’on pouvait obtenir une certification d’un produit en moins d’un an, alors que l’on pensait que c’était impossible". La capacité actuelle de production du sous-traitant d’Expliseat en France est d’environ 12 000 sièges par an. L’objectif de la start-up est d’équiper entre 100 et 200 avions par an.

Réagir à cet article

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus