Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Boeing suspend les vols de tests du 737 Max, son moteur Leap 1B est en cause

Cédric Soares , , , ,

Publié le

Vu sur le web Le constructeur aéronautique américain Boeing a annoncé, le 10 mai, la suspension des vols de test du 737 Max. En cause un défaut sur son moteur Leap 1B. Son fournisseur CFM, co-entreprise entre General Electric et Safran affirme que l’anomalie n’est effective que chez l'un de ses fournisseurs. Le calendrier de livraison reste inchangé Le premier devrait être livré courant mai.

Boeing suspend les vols de tests du 737 Max, son moteur Leap 1B est en cause
Boeing a annoncé, le mercredi 11 mai, la suspension des vols de test du 737 Max
© Copyright © 2015 Boeing. All Rights Reserved.

Boeing a annoncé, mercredi 10 mai, la suspension des vols de tests de son nouvel 737 Max. Le modèle est une version remotorisée de son avion monocouloir. En cause un éventuel défaut de fabrication de son moteur.

Selon le Financial Times, L’avionneur américain déclare prendre des mesures préventives suite à un rapport de son équipementier CFM. La co-entreprise entre l’américain General Electric et le français Safran conçoit le moteur Leap 1B qui équipe l’appareil.

Selon le fournisseur l’anomalie viendrait des aubes du turboréacteur. Elle n’a été constatée que sur la série fabriquée par l’un de ses deux fournisseurs. La production issue du second ne serait pas touchée. Boeing et CFM affirment au quotidien britannique qu’aucun indice sur les 2000 heures de vols de test ne suggérait le défaut de conception.

L’avionneur et son sous-traitant restent confiants. L’anomalie serait mineure. Le calendrier de livraison du 737 Max reste inchangé. La première interviendra normalement ce mois de mai.

Dans le cas contraire, un analyse a confié au quotidien économique que le constructeur a toujours une solution de repli. Boeing pourrait augmenter la production de la génération actuelle de 737 NG. Ceux-ci remplaceraient les 737 Max commandés. “Malheureusement pour Boeing, cela signifierait vendre les 737 NG supplémentaire sous le prix moyen et générerait un inventaire inutile de 737 Max en attente de moteurs”

Réagir à cet article

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus