L'Usine de l'Aéro

Montée des cadences de production des grands programmes aéronautiques, émergence de nouveaux acteurs, intégration des technologies numériques, relations entres les sous-traitants et les donneurs d’ordre : le secteur aéronautique ne manque pas de défis. La mission de ce site ? Décrypter les stratégies des grands avionneurs que sont Airbus et Boeing, comprendre la montée en puissance d’acteurs comme Comac, Bombardier, Embraer et Sukoi, scruter l’émergence de nouvelles tendances (des drones aux solutions numériques) et analyser la bataille des motoristes (Safran, Rolls-Royce, Pratt & Whitney, General Electric).

 

 

L'Usine de l'Aéro

Dossier

Boeing face aux déboires de son 787

Boeing 787 : le NTSB organise un grand débat sur les batteries lithium

Par  - Publié le
Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le NTSB continue d'enquêter sur la batterie lithium-ion avariée du Boeing 787
© NTSB

L'agence fédérale de la sécurité des transports américaine (NTSB) a rendu public un rapport intermédiaire dans son enquête sur le Boeing 787 de la compagnie aérienne Japan Airlines (JAL), immobilisé depuis le 7 janvier à Boston après l'incendie de sa batterie lithium-ion.

Toujours pas l'ombre d'une piste concernant la cause initiale de l'embrasement de la batterie lithium-ion d'un 787 Dreamliner de JAL. Tout juste une compréhension de l'enchaînement des faits qui ont conduit le commandant de bord de cet appareil à ne pas décoller de Boston en raison d'une panne électrique déclenchée par l'incendie d'une batterie.

Le rapport intermédiaire de 48 pages dévoilé le 7 mars par le NTSB, en charge des investigations, rend compte du détail des examens de la batterie endommagée, des observations externes à son désassemblage et aux différents examens radiologiques auxquels les enquêteurs ont procédé depuis deux mois.  

"Compte tenu de l'immobilisation de la flotte entière de 787 dans le monde, des investigations concomitantes menées par des autorités internationales (au Japon, sur la batterie endommagée du 787 d'All Nippon Airways, forcé d'atterrir en urgence le 16 janvier dernier, ndlr), de la refonte de la conception de l'appareil et du processus de certification à nouveau enclenché, il est essentiel de procurer à la communauté aéronautique, aux décideurs politiques et au public les premières informations que nous avons réunies", justifie le NTSB dans un communiqué.

L'agence fédérale a également dévoilé deux initiatives originales. Mi-avril, elle va organiser un débat public sur la technologie lithium-ion et la sécurité aérienne. Pour la fin du même mois, elle prépare une vaste audience dans le cadre de son enquête pour comprendre la conception et la certification du système de batteries du Boeing 787.

"Les informations que nous récolterons permettront au NTSB et à la communauté du transport de passagers de mieux comprendre les risques et les bénéfices associés aux batteries lithium, et d'éclairer la manière dont les constructeurs et les régulateurs évaluent la sécurité des nouvelles technologies", explique le communiqué.

Les réunions et les débats seront visibles en ligne et ouverts au public, précise le NTSB.

Elodie Vallerey

Retrouvez notre dossier sur les déboires du Boeing 787 Dreamliner.

 

Imprimer

Effectuer une autre recherche

Rechercher

Les entreprises qui font l'actu

Les auteurs 

Olivier James
Journaliste aéronautique 

Olivier suit le secteur aéronautique pour L'Usine Nouvelle depuis 2013. Titulaire d’une maitrise de Physique et du diplôme de journaliste et scientifique de l’ESJ Lille, il suivait avant pour le magazine les secteurs de la chimie et de la construction.

Suivez-le sur Twitter @olivjames

Contactez le par mail 

 

Hassan Meddah

Journaliste aéronautique, défense et espace

Titulaire d’une maitrise de Physique et du diplôme de journaliste et scientifique de l’ESJ Lille, Hassan suit les secteurs industriels de l’aéronautique, de la défense et de l’espace pour L’Usine Nouvelle depuis 2009

 

 

L'Aéro en images

Venise vue par satellite, un autre regard sur la cité des Doges

Le carnaval de Venise est une fête traditionnelle qui remonte au moyen âge. Costumes, couleurs, masques, défilés sont au rendez-vous de cette manifestation qui a débuté il y a quelques jours.   

Voir la galerie

Venise vue par satellite, un autre regard sur la cité des Doges

[DIAPORAMA] Comment sont fabriqués les sièges éjectables du Rafale ?

  A Argenteuil (Val d’Oise), la société d'exploitation des matériels Martin Baker (SEMMB) filiale à 50-50 du fabricant britannique Martin Barker Aircraft et du français Safran, fabrique les sièges du Rafale et de l’ensemble des avions de combats de l’Armée française. La société, qui a produit en décembre dernier son 250e siège pour l'avion de combat tricolore, a réalisé un chiffre d'affaires de 28 millions d'euros en 2015. Il faut à peu près 200 heures pour fabriquer un exemplaire de ce siège éjectable. Depuis leur production en 1961, ils ont sauvé la vie de près de 700 pilotes, indique le fabricant.  

Voir la galerie

[DIAPORAMA] Comment sont fabriqués les sièges éjectables du Rafale ?

Diaporama : Rafale, F-22, Typhoon et T-38 volent en formation

Du 2 au 18 décembre 2015, le   Trilateral Exercise Initiative (TEI) réunit à Langley (Etats-Unis), les armées de l'air américaine, britannique et française. Si le but premier de l'événement est bien une montée en compétence des pilotes, il faut avouer que cette rencontre dans le ciel américain produit des images exceptionnelles.   

Voir la galerie

Diaporama : Rafale, F-22, Typhoon et T-38 volent en formation

En images : Rafale, Typhoon et F22 Raptor font le spectacle

Les Rafale de l'armée de l'air française, les F22 Raptor de l'US Air Force et les Eurofighter Typhoon de la Royal Air Force dans le ciel américain se sont livrés à une impressionnant ballet dans le ciel de Langley, aux Etats-Unis. Une chorégraphie organisée pour la première édition du Trilateral Exercise Initiative (TEI), qui a lieu du 2 au 18 décembre 2015. Les pilotes des trois nations ont commencé à se livrer à des missions simples.

Voir la galerie

En images : Rafale, Typhoon et F22 Raptor font le spectacle

Diaporama : les Rafale sur la base aérienne de l'US Air Force de Langley

Six Rafale de l'armée de l'air française sont arrivés sur la base militaire américaine de Langley (Virginie). Objectif : un exercice trilatéral avec des F-22 Raptor de l'US Air Force et des Eurofighter de la Royal Air Force.L'exercice doit se terminer le 18 décembre.   

Voir la galerie

Diaporama : les Rafale sur la base aérienne de l'US Air Force de Langley
Voir tous les diaporamas "Aéronautique" >>
Recevez nos newsletters

Identifiez-vous