Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Blue Paper investit 23 millions d'euros pour produire de l’énergie à partir de ses déchets

, , , ,

Publié le

Le fabricant de carton ondulé Blue Paper à Strasbourg (Bas-Rhin ) construit la première installation de production de vapeur à base de combustibles solides en récupération (CSR) de France. Opérationnelle en 2018, elle nécessite 23 millions d’euros d’investissement et permet de réduire la consommation d’énergies fossiles, de supprimer les déchets de production et d’améliorer l’impact environnemental de l’usine.

Blue Paper investit 23 millions d'euros pour produire de l’énergie à partir de ses déchets © Blue Paper

La future installation de production de vapeur à base de combustibles solides en récupération du fabricant de cartons ondulés Blue Paper à Strasbourg (Bas-Rhin) aura pour effet de résoudre la gestion des 8 à 10 % de déchets de production issus des papiers recyclés. La chaudière qui entrera en service au deuxième trimestre 2018 remplacera des installations au gaz et fera monter à 75 % le taux d’énergies renouvelables utilisées par l’usine. L’Allemand Klingele Papierwerke et le belge VPK Packaging group investissent 23 millions d’euros dans cette première française.

"Lors de la transformation et de l’épuration des papiers récupérés destinés à la production de cartons ondulés, le site génère actuellement 27 000 tonnes de refus constitués essentiellement de fibres en fin de vie, bois, cartons et plastiques. Ces matières non exploitables sont de plus non valorisables", expose la direction de Blue Paper.

La volonté de pérenniser le site

L’installation de production de vapeur va non seulement résoudre la question du transport de ces déchets, et aussi accroître l’indépendance énergétique de ce site, situé au port du Rhin de Strasbourg, pour atteindre 75 %. Pour bénéficier de l’appui de l’Ademe, l’industriel va également traiter des déchets similaires émanant d’autres papeteries et de déchetteries régionales.

Cet investissement s’ajoute à ceux déjà engagés par les repreneurs de l’ex-Stracel, qui produisait jusqu’à sa vente en 2013 du papier magazine. 100 millions d’euros ont été notamment consacrés aux changements de process lors de la reprise. Les propriétaires de l’usine ont insisté sur leur volonté de pérenniser ce site, avec ce type de projet. Ils ont aussi annoncé leur intention d’accroître les réserves foncières afin de développer des activités supplémentaires.

VPK Packaging groupe est un groupe belge spécialisé dans les emballages durables. Il réalise plus d’un milliard d’euros de chiffre d’affaires, avec 4 800 salariés et 46 sites dans 16 pays. L’Allemand Klingele Papierwerke est spécialiste du carton ondulé. Il réalise 373 millions d’euros avec 14 sites et 1 320 salariés. Ils ont créé ensemble une filiale, Blue Paper SAS en 2013, pour reprendre le site de Stracel, du Finlandais UPM Kymmené.

Blue Paper affiche un chiffre d'affaires de 135 millions d’euros avec un effectif de 150 salariés.

Didier Bonnet

Réagir à cet article

Retrouvez l’actualité des sociétés citées dans cet article

Investissements, dirigeants, production, ...

avec Industrie Explorer

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus