Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Bios de robots : Unimate, le premier ouvrier mécanique

, , ,

Publié le

Série d'été Comment sont nés les robots ? Ces machines, dont le nom a été inventé par l'auteur de science-fiction Karel Capek dans la pièce de théâtre Rossum's Universal Robot, se sont développées progressivement à partir du 16e siècle pour devenir les bijoux de technologies d'aujourd'hui. Des premiers automates aux humanoïdes, en passant par les robots industriels, découvrez dans cette série d'été les principaux épisodes qui ont marqué l'histoire de la robotique. Aujourd'hui, le premier industriel, Unimate, adopté par General Motors.

Bios de robots : Unimate, le premier ouvrier mécanique © DoC D.R.

Le premier robot industriel naît officiellement en 1954 lorsque George Devol et Joseph Engelberger inventent le robot Unimate. Il s’agit là d’un bras articulé capable de transférer un objet d’un endroit à un autre et inspiré des téléopérateurs utilisés dans l’industrie nucléaire dans les années 1950 pour la manipulation d’éléments radioactifs.

En 1956, la société Unimation Inc., est créée aux Etats-Unis par Joseph Engelberger. Un constructeur automobile lorgne déjà sur l'innovation.

General Motors : premier industriel à adopter Unimate

En 1961 le robot Unimate pointe pour la première fois à l’usine grâce à General Motors qui flaire son utilité et en adopte 66 exemplaires. Sur les chaînes de montage de son site d’Ewing Township (Parkway), Unimate est chargé de saisir des pièces de métal à très haute température et de les déplacer jusqu’à des bains de refroidissement.

En 1968, Unimation est le leader du marché mondial. La première entreprise à adopter ses produits en France est Renault en 1976. Les robots Unimate seront détrônés par ceux fabriqués par Kawasaki en 1985. Le japonais devient le premier fabricant mondial du secteur.

La société Westinghouse (à l’origine des premiers robots humanoïdes) a racheté Unimation Inc. pour 107 millions de dollars en 1983 avant de la revendre à Staubli en 1986.

Wassinia Zirar

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus