Beatex repris par le groupe Cargo-Promodis

Par  - Publié le
Bérets Beatex
© D.R. - Beatex

Plusieurs candidats étaient en lice pour reprendre Beatex, la dernière fabrique française de bérets, à Oloron Sainte Marie en Pyrénées Atlantiques. C’est le groupe Cargo-Promodis qui a été choisi.

Le tribunal de commerce de Pau vient de rendre sa décision, ce 29 mai à 14 heures. C’est le groupe toulousain Cargo-Promodis qui a été choisi pour reprendre Beatex, la PME d’Oloron Sainte-Marie en Pyrénées-Atlantiques.

Les 44 salariés de la dernière fabrique de bérets français, placée en redressement judiciaire le 24 janvier dernier, sont soulagés. "Nous sommes satisfaits. La proposition de Cargo-Promodis était la mieux disant au plan social, puisqu’il reprend 28 salariés sur les 33 affectés à la production à Oloron. Le groupe va injecter d’emblée 500 000 euros sur le site" se réjouit Jean-René Riard, délégué du personnel, tout en prévenant que "l’année 2012 va être difficile".

Ces dernières semaines, Jean-Philippe Frémont, le PDG de Cargo-Promodis, ne se cachait pas son "intérêt stratégique" pour Beatex dont Promodis, équipementier pour l’armée et les foyers militaires, est le premier client privé. De son côté, un autre candidat en lice, le groupe Gouaix, faisait valoir qu’il distribuait exclusivement des produits 100 % fabriqués en France.

Le tribunal de commerce de Pau a tranché. Le 11 juin prochain, ce dernier examinera le cas de Pierre Lemoine, l’ex PDG de Beatex. Avait-il le droit de vendre des machines avant que n’intervienne la procédure de redressement judiciaire. Une autre affaire à suivre ...

Imprimer

Partagez l’info :

Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin envoyer à un ami

Effectuer une autre recherche

Rechercher

Identifiez-vous