Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Après Lyon, Paris fait rouler la navette autonome

Olivier Cognasse

Publié le

La RATP teste samedi 24 septembre la navette Easymile sur les quais de Seine. Quelques semaines après Lyon, la capitale ne veut pas se laisser distancer dans la course au véhicule autonome.

Après Lyon, Paris fait rouler la navette autonome
navette Easymile
© Ligier

A l’occasion de la Semaine de la mobilité, les Parisiens vont pouvoir rouler dans une navette autonome Easymile. Le 24 septembre, de 12h30 à 20h, le grand public pourra embarquer à bord du véhicule sur un circuit de 130 mètres aménagé de façon exceptionnelle sur la voie piétonne Georges Pompidou, au niveau du Pont Neuf, et découvrir les possibilités offertes par cette innovation technologique majeure.

On reste cependant encore loin du test de Keolis à Lyon dans le quartier de la Confluence. Deux navettes électriques Navya y circulent depuis le 5 septembre et pour un an sur une distance de 1,35 km entre la station de l’hôtel de Région - Montrochet et la pointe de la Confluence, côté Saône.

Relier les gares de Lyon et d’Austerlitz

Dans les prochaines semaines et avant la fin de l’année, la RATP et la Mairie de Paris vont tester cette navette entre la Gare de Lyon et la Gare d’Austerlitz sur le Pont Charles-de-Gaulle, afin de l'expérimenter en conditions réelles et d'apprécier ses performances et sa fiabilité, mais aussi "sa capacité à s’insérer dans la circulation en ville ainsi que la demande des usagers pour un tel mode de transport", indique le communiqué de presse de la Mairie de Paris et de la RATP. A l’avenir, ce nouveau mode de transport en commun pourrait relier les deux gares.

La RATP a acquis les deux navettes françaises, l’Arma de Navya et l’EZ10 d’Easymile, pour entamer une campagne d’essais avant l’été. La co-entreprise Easymile, créée en 2014, bénéficie des compétences de ses fondateurs, Ligier avec son usine vichyssoise et Robosoft avec son expérience de plus de 1000 robots dont ceux qui nettoient les pyramides du Louvre. "Nous comptons en produire une vingtaine cette année et une centaine l’an prochain", annonçait fièrement Alban Brisy, directeur des ventes, à l’Usine Nouvelle à l’occasion du Salon européen de la mobilité organisé en juin dernier. Cette navette EZ10 d’une capacité de 12 personnes roule à 20 km/h avec une autonomie d’une dizaine d’heures.  

 


 
 

 

 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus