L'Usine Auto

La santé des constructeurs français et internationaux, les dynamiques des marchés tout autour du globe, les défis de la voiture plus connectée, plus électrique, plus autonome, moins polluante et les innovations technologiques qui émergent pour y répondre... Tout ce qu'il faut savoir sur l'industrie automobile est traité par nos journalistes et notre réseau d'experts.

Annonces et déclarations dans l’automobile depuis la Chine

Par  - Publié le
Hyundai
© D.R.

Les constructeurs sont réunis à Pékin à l’occasion du salon de l’automobile qui se déroule jusqu’au 2 mai. L’occasion pour eux de révéler leurs dernières innovations et leurs prochains projets.

BMW table sur une croissance à deux chiffres de ses ventes en 2012 sur le premier marché du monde. Selon un de ses responsables, Ian Robertson, les ventes du groupe ont déjà progressé de 37% au premier trimestre, après un bond de 38% en 2011.
"Je ne pense pas que la progression se maintienne à ce niveau au cours des trois prochains trimestres, a-t-il averti. Mais le haut de gamme continue à bien se développer".

Le constructeur allemand est présent en Chine à travers sa coentreprise avec le chinois Brilliance.

De son côté, le groupe japonais Honda espère partager les secrets technologiques de ses modèles de voitures hybrides avec des concurrents chinois. Son objectif étant de doper ses ventes dans cette gamme. C’est ce que rapporte la presse japonaise.
"Nous voulons être la référence de l'industrie en matière de technologies pour les véhicules hybrides dans le plus grand marché automobile au monde", a assuré un responsable du groupe désireux de rester anonyme.

Honda a été le premier constructeur à lancer sur le marché une hybride à large diffusion dès 1999 avec la Insight.

Lancements

Le groupe Volvo et son propriétaire Geely ont annoncé ce 23 avril qu'ils réfléchissaient au lancement d'une marque commune en Chine. Une décision influencée par la volonté du gouvernement chinois de pousser les constructeurs étrangers à créer des nouvelles marques avec leurs partenaires chinois, pour faciliter les transferts de technologie. Reste que selon Victor Young, directeur des relations publiques de Geely, les discussions n'en sont qu'à la première phase.

Le groupe italien Fiat pour sa part espère pouvoir produire en Chine bientôt. D'ici à juin la production de la Viaggio, spécialement conçue pour le marché chinois, devrait débuter dans son usine de Changsha, dans la province du Henan. Fiat, plus ou moins absent du marché chinois jusqu'ici, a signé un accord avec Guangzhou Automobile Group en 2009 pour produire des voitures localement. Une capacité initiale de 200 000 véhicules par an est prévue, mais le groupe a déjà investi dans l'achat de terrain pour accroître la production. Une version pour l'exportation est à l'étude.

Du côté des français

Le groupe Citroën prévoit pour sa part une hausse d'environ 7% du marché automobile en Chine, selon les déclarations de son directeur général Frédéric Banzet à Reuters.

Citroën prévoit cette année une hausse d'environ 7% du marché automobile en Chine, où la marque du groupe PSA lancera fin juin sa nouvelle gamme de DS haut de gamme, a déclaré à Reuters son directeur général Frédéric Banzet, à l'occasion du salon de Pékin. "A ce jour on ne modifie pas la prévision de croissance qu'on a sur l'année, qui est de l'ordre d'à peu près 7% et qui est cohérente avec la cible de croissance des autorités chinoises", a-t-il déclaré. 

Comme prétendu depuis quelques jours, c'est désormais officiel. Le groupe Renault a bel et bien signé un protocole d'accord avec le constructeur chinois Dongfeng, selon son directeur pour la Chine, Katsumi Nakamura. Il n'a pas exclu que Renault s'implante dans la ville centrale de Wuhan. Le gouvernement "ne permet pas d'ajouter des capacités (de production ndlr) sur la côte" où se concentre déjà l'essentiel de l'activité automobile, a expliqué le tout nouveau directeur de Renault en Chine. Aucune décision n'a été prise pour l'instant.

Parallèlement à toutes ces annonces, le groupe Volkswagen annonce pour sa part qu'il prolonge de 25 ans son partenariat avec le groupe FAW. FAW et Volkswagen sont alliés depuis 1991 au sein d'une coentreprise qui possède des usines à Changchun et Dalian (nord-est) ainsi qu'à Chengdu (centre). Ils se doivent alors se concenter pour l'avenir sur les projets dans les véhicules électriques, le développement de nouveaux produits et les services financiers. Cette annonce a été faite à l'occasion de la visite du Premier ministre Wen Jiabao chinois au siège du groupe Volkswagen.

Imprimer

Partagez l’info :

Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin envoyer à un ami

Effectuer une autre recherche

Rechercher

Les entreprises qui font l'actu

Recevez nos newsletters

Identifiez-vous