Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Airbus et Siemens s’associent pour développer des moteurs d'avions hybrides et électriques d’ici à 2020

Pierre Monnier , , ,

Publié le

Les groupes Airbus et Siemens ont signé un accord de coopération pour travailler sur les moteurs à propulsions hybrides et électriques. L’avionneur européen et l’industriel allemand veulent prouver la faisabilité de tels moteurs dans les prochaines années.


Airbus et Siemens comptent bien développer leur moteurs d'ici à 2020. (Crédits - Patrick Delapierre)

Tout comme le monde automobile, l’aéronautique compte bien se tourner vers l’électricité. Preuve en est cette union entre Airbus et Siemens. L’avionneur européen et l’industriel allemand ont signé un accord de coopération pour développer des moteurs à propulsion hybride et électrique. Pour se faire, les deux groupes ont mis en place une équipe commune de 200 personnes. Elles devront démontrer la faisabilité technique de divers systèmes de propulsion hybride et électrique d’ici à 2020.

Vers une innovation de rupture

Plusieurs prototypes de moteur vont voir le jour grâce à ce partenariat, avec des puissances allant de quelques centaines de kilowatts à plus de 10 mégawatts. Tom Enders, le patron d’Airbus group, estime "qu’à partir de 2030, les avions de ligne de moins de 100 sièges seront propulsés par des moteurs hybrides".

Ces moteurs permettront une consommation de carburant réduites et des nuisances sonores moindres. La mise en service de ces nouvelles solutions entrera dans les objectifs fixés par l’Union européenne qui prévoit une diminution des émissions de CO2 de 75% en 2050 par rapport à 2000. Une chose impossible au vue des technologies actuelles. La création d’innovation de rupture est donc de mise pour le patron de Siemens, Joe Kaeser : "Cette coopération avec Airbus group offrira de nouvelles perspectives à notre entreprise et nous ouvrira davantage aux idées disruptives".

Des progrès depuis 2011

Les deux géants de l’industrie s’étaient déjà unis en 2011. A l’époque, et avec la participation de l’entreprise autrichienne Diamond Aircraft, ils avaient présenté un premier avion hybride. Depuis cette première étape, Siemens a su, en gardant le même poids, concevoir un moteur cinq fois plus puissant. L’avionneur a, quant à lui, acquis une expérience opérationnelle avec un avion à propulsion électrique, l’E-Fan, depuis 2014. Il a réalisé à l’été 2015 la première traversée de la Manche par un avion électrique.

Revivez la traversée de la Manche par l’E-Fan :

Réagir à cet article

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus