Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

AFS Sedan succède à Akers et préserve 120 emplois dans les Ardennes

, , ,

Publié le

Propriétaire de l'entreprise de Sedan (Ardennes) depuis 1998, le groupe suédois Akers quitte les Ardennes mais contribue au sauvetage de son unité en aidant deux cadres à poursuivre l'activité avec 120 salariés. Un processus qui aboutit à la création d'une nouvelle PME indépendante : AFS Sedan.

AFS Sedan succède à Akers et préserve 120 emplois dans les Ardennes © Akers

En sursis depuis 2009, les dirigeants et les 120 salariés du site ardennais d'Akers France sont soulagés. Ils vont pouvoir jouer les prolongations. Mais d'une manière autonome et sous une nouvelle dénomination. Les deux principaux cadres de cette PME, Pascal Vanderpoorte et Denis Muszalski, ont décidé de sortir du groupe suédois pour voler de leurs propres ailes. Un processus finalisé après six mois de négociations avec Akers.

Le groupe s'est engagé à céder le fonds de commerce et l'équipement industriel et à signer un contrat de fournitures de cylindres d'une durée de trois ans. Le directeur de l'usine et son adjoint ont créé le 30 décembre la SAS Advanced Foundry Service Sedan (AFS). AFS Sedan a la garantie de pouvoir réaliser un volume d'affaires de 17 millions d'euros en 2014, 15 millions d'euros en 2015 et 15 millions d'euros en 2016 ainsi que 800 000 euros supplémentaires chaque année en autres produits.

"Cet accord hors du commun nous permet d'avoir les coudées franches pour démarrer cette nouvelle aventure industrielle", estiment les deux repreneurs qui, dans un contexte difficile, se sont battus pour sauvegarder cette entreprise en actionnant différents leviers : encouragement aux départs volontaires, baisse du volant d'intérimaires, utilisation massive du chômage partiel et plan de formation.

Activités complémentaires

A la fabrication de pièces de fonderie bimétalliques avec traitement thermique et usinage, les deux associés vont désormais ajouter d'autres marchés liés aux produits de fonderie : cylindres autres que laminoirs, outillage pour les aciéries, pièces de fonderie de 1 à 20 tonnes ou plus... Ce qui consolidera le développement futur d'une entité qui a réalisé 17 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2013, dont 85 % à l'export (Europe, Amérique du Sud, Amérique du Nord et Asie).

"L'obectif est d'atteindre, d'ici 2016, un volume d'affaires supplémentaire de 6 millions d'euros, nécessaire pour préserver un effectif de 120 salariés", résument le directeur général et son associé qui, en tant que nouveaux décideurs, veulent aussi mettre en place une structure commerciale adaptée et renforcer la R&D.

Durant 132 ans, l'usine a tour à tour été sous la coupe des Aciéries de Longwy, Lorraine-Escaut, Usinor, Chavanne-Ketin, Forcast et Akers. La saga va donc continuer au grand réconfort de salariés qui, lorsque la fabrication est passée de 822 à 360 cylindres, se sont beaucoup investis pour assurer la survie de leur entreprise.

Pascal Remy

Réagir à cet article

Retrouvez l’actualité des sociétés citées dans cet article

Investissements, dirigeants, production, ...

avec Industrie Explorer

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus