AF447 : une erreur humaine également en cause

Par  - Publié le
AF 447 crash
© Louisvolant - flickr - CC

Selon le Wall Street Journal, les boîtes noires du vol Rio-Paris mettent en avant des erreurs de pilotage pour expliquer l'accident.

Alors que les sondes Pitot de Thalès sont largement incriminées depuis le début de l'enquête, les boîtes noires auraient apporté un nouvel élément. D'après une source proche des enquêteurs, le quotidien américain, The Wall Street Journal, révèle que l'accident aurait été causé par un mauvais suivi des procédures d'urgence.

La défaillance de pilotage viendrait s'ajouter aux problèmes matériels évoqués depuis l'accident. Les pilotes auraient été préoccupés principalement par des indicateurs de vitesse défaillants. Ils n'auraient pas réagi alors correctement face aux autres systèmes d'informations cruciaux.

En se focalisant sur les données de vitesse, l'équipage d'Air France n'aurait pas traité d'autres données importantes. Commandant de bord et co-pilotes n'auraient pas maintenu la stabilité de l'avant de l'appareil, alors que l'avion pénétrait dans une zone de turbulences et était confronté à un gel inhabituel.

Les résultats partiels de l'examen des boîtes noires doivent être dévoilés vendredi 27 mai. Air France et Airbus ont été mis en examen en mars pour homicides et blessures involontaires.

Imprimer

Partagez l’info :

Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin envoyer à un ami

Effectuer une autre recherche

Rechercher
Recevez nos newsletters

Identifiez-vous