Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

A Brest, une cabine du téléphérique chute pendant une opération de maintenance

Cédric Soares , , ,

Publié le

Vu sur le web Une cabine du téléphérique de Brest est tombée au sol pendant une opération de maintenance. L’incident s’est produit dans la nuit du 9 au 10 août. Aucune victime selon l’exploitant Kéolis. Depuis l’ouverture de la ligne, le 19 novembre, le service enchaîne les avaries.

A Brest, une cabine du téléphérique chute pendant une opération de maintenance
Dans la nuit du 9 au 10 août, une cabine du téléphérique de Brest s'est écrasée au sol. Selon Kéolis exploitant de la ligne, aucune victime n'est à dénombrer.
© Nicolas Ollier

La série noire continue pour le téléphérique de Brest. Le Télégramme de Brest rapporte qu’une de ses cabines s’est écrasée au sol dans la nuit du 9 au 10 août. L’incident a eu lieu pendant une opération de maintenance. Le service est interrompu pour investigations.

Selon l’exploitant de la ligne, Kéolis Brest personne n’est blessé. Depuis le début de la semaine le constructeur de la ligne, Bartholet Maschinenbeau Flums (BMF), réalise des travaux de maintenance annuelle. L’équipement s’est détaché “lors d’une opération de manutention” indique l’entreprise dans un communiqué de presse.   

 deux semaines en service entre novembre et janvier

Depuis sa mise en service, la première ligne de téléphérique urbaine de France enchaîne les déconvenues. Dès son inauguration, le 19 novembre le trafic est interrompu par une panne de courant. Un défaut technique et une panne informatique poussent Kéolis à mettre ligne hors service dès le 30 novembre. Sur les deux premiers mois d’exploitation système de transport aérien ne fonctionne que deux semaines.

Le téléphérique de Brest relie les deux rives du Penfeld en trois minutes. La ligne, longue de 420 mètres, crée une liaison entre le centre-ville et le quartier des Capucins. Les installations culminent à 70 mètres. Chaque nacelle de 2,1 tonnes à vide peut transporter 60 passagers par trajet. L’ensemble du dispositif est automatisé. Son coût est estimé à 19 millions d’euros. 

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

10/08/2017 - 19h05 -

y parait que les défauts du début étaient dûs à la précipitation des élus pour inaugurer... On attend des justifications complémentaires !
Répondre au commentaire

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus