Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

80 industriels s’engagent à décarboner l’Europe

Virginie Montmartin , , ,

Publié le

The Shift Project lance un manifeste pour décarboner l’Europe à l’adresse du futur président de la République. Un appel qui a reçu plus de 1 900 signatures. 

80 industriels s’engagent à décarboner l’Europe
Le manifeste a reçu 1900 signatures dont 80 d'industriels.
© Uwe Hermann - Flickr - C.C.

Le think tank The Shift Project a publié mardi 21 mars un Manifeste pour décarboner l’Europe. Le but ? Que l’Accord de Paris ne reste pas lettre morte. Ce manifeste, adressé au futur président français et couplé à onze lettres envoyées à chacun des candidats à l’élection présidentielle, a déjà recueilli 1900 signatures. Parmi elles, 80 industriels dont Vinci, Bouygues, EDF et Areva.  

Neuf propositions

Cet appel du monde économique est en premier lieu un constat. "Aucune politique n’est à la mesure de l’Accord de Paris", explique à L'Usine Nouvelle Matthieu Auzanneau, directeur de The Shift Project, "les acteurs économiques avec qui nous avons échangé demandent d’avoir un drive politique clair et stable ainsi que des outils réglementaires".

Pour apporter une première pierre à l’édifice, The Shift Project a dressé neuf propositions concrètes et chiffrées qui touchent des secteurs aussi variés que l’agriculture, les transports, ou les sources d’énergie.  "On a cherché un consensus politique et qui soit aussi climatiquement acceptable", résume le directeur du think tank. Parmi les demandes phares : la fermeture des centrales à charbon, la démocratisation des voitures économes et le passage à une agriculture durable.

Une préoccupation de tous

Ces propositions n’engagent que les créateurs du manifeste et non pas les signataires. "C’est difficile de demander à des acteurs économiques de mettre leur signature en bas de propositions qui rappellent un programme politique. Et ce n’est pas leur rôle", justifie Matthieu Auzanneau.

Certains industriels signataires ont, par ailleurs, déjà été épinglés pour certaines de leurs mauvaises pratiques. "Quand on est dirigeant d’entreprise, on n’est pas moins citoyen et on a une part de responsabilité très importante. Mais par la signature de ce manifeste, chacun montre que c’est une préoccupation de tous, et qu’on a tous des choses à faire".

Lancer une conversation

The Shift Project commence par alerter en France car l’Accord a été signé à Paris mais il souhaite également toucher des acteurs à l’échelle européenne. "On n’a pas la prétention d’avoir la vérité. On veut juste lancer une conversation adulte approfondie pour que l’Accord de Paris ne soit pas qu’un bout de papier", résume Matthieu Auzanneau. 

Consultez le manifeste en intégralité (ci-dessous):

2017 03 21 Manifeste Pour Décarboner LEurope by L'Usine Nouvelle on Scribd

 

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

24/03/2017 - 11h10 -

Si l'on veut recréer des emplois, limiter notre dépendance aux énergies fossiles ou atomique , développer le véhicule électrique,rendre l'énergie accessible aux entreprises, la dé-carbonisation de l'industrie Européenne est la seule voie d'avenir.
Répondre au commentaire

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus