Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

3D Systems réduit ses pertes et mise sur l’impression 3D pour la production

Marine Protais ,

Publié le

Malgré un chiffre d’affaires en légère baisse, 3D Systems sort de ses difficultés financières. Le numéro 2 mondial de l’impression 3D bénéficie d’une hausse de la demande des industriels et du secteur médical sur lesquels il fonde désormais sa stratégie. 

3D Systems réduit ses pertes et mise sur l’impression 3D pour la production © D.R.

3D Systems sort un peu de la tourmente. Le numéro 2 mondial de l’impression 3D a publié les résultats de son quatrième trimestre et de l’année 2016 mardi 28 février. Certes, son chiffre d’affaires annuel est en baisse de 5 % à 633 millions de dollars. Une baisse qui s’explique en partie par le retrait de la vente de son seul produit grand public à partir de fin 2015. Certes, le groupe perd toujours de l’argent : ses pertes s’élèvent à 39 millions de dollars. Mais beaucoup moins que l’an passé. En 2015, l'entreprise de Rock Hill (Caroline du Sud) cumulait 664 millions de dollars de pertes. Comme son rival Stratasys, 3D Systems souffrait des mauvaises conditions du marché de l’impression 3D : l’effondrement des ventes pour le grand public et l’arrivée de nouveaux concurrents.  

L’amélioration des résultats de 3D Systems s’explique par une hausse de la demande d'imprimantes 3D pour la production. Au détriment des imprimantes de bureau, dont les ventes se sont amoindries en 2016.

"3D Systems a changé de stratégie. Comme ses concurrents, l’entreprise a délaissé les imprimantes 3D grand public pour se concentrer sur des secteurs porteurs, où il y avait des applications de pièces finies, comme le médical, explique Arnault Coulet, co-fondateur de Fabulous, un cabinet de conseil spécialisé en impression 3D. 3D Systems a mis en œuvre  une stratégie de verticalisation dans le secteur du médical en développant des solutions et des services numériques autour de la machine."

"Transition du prototypage vers la production"

"La demande croissante pour les imprimantes de production confirme notre conviction que notre industrie est arrivée à un point d’inflexion dans la transition du prototypage vers la production", commente Vyomesh Josh, le PDG de 3D Systems dans un communiqué.

Les récentes études sur l’impression 3D confirment les prévisions de 3D Systems. Xerfi, Deloitte, IDC… tous les cabinets de conseil estiment que le marché de l’impression atteindra entre 15 et 35 milliards de dollars en 2020, contre 5 milliards aujourd’hui. Une croissance largement portée par les imprimantes 3D de production. Bien qu’aujourd’hui elles restent moins importantes en volume que les imprimantes 3D de bureau, leur valeur est bien supérieure. De bons augures qui laissent espérer à 3D Systems une hausse de son activité entre 2 et 8 % pour 2017.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus