Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

3D Live : un projet de recherche collaboratif sur la télévision du futur

Publié le

Le nouveau projet 3D Live devrait faciliter le tournage et la transmission en direct d'événements stéréoscopiques en trois dimensions. Soutenu par les trois po?les de compe?titivite? « image » franc?ais, il réunit des partenaires industriels, des opérateurs et des producteurs de contenus.

3D Live : un projet de recherche collaboratif sur la télévision du futur

Au commencement, il y a l'union de trois sociétés en 1998 pour la mise au point d'une première caméra stéréoscopique numérique, permettant d'afficher en temps réel du relief et des disparités (Motion Control). Etaient parties prenantes de ce premier projet : Thales Angénieux, un spécialiste de la fabrication d’optiques haute performance ; Binocle, une société hexagonale qui se concentre sur le relief depuis sa création par des cinéastes en 1998 ; et Thomson Broadcast Systems, un spécialiste des systèmes dédiés aux médias numériques (devenu Grass Valley suite au rachat de la société éponyme en 2002). Quels étaient les rôles de chacun ? « Nous avons fabriqué le Rig, autrement dit ce qui supporte la caméra stéréoscopique », explique Yves Pupulin, l'un des co-fondateurs de Binocle. « Thomson a lui apporté des caméras et Angénieux a développé une matrice spéciale permettant de centrer très précisément les optiques », précise-t-il.

De l'eau a coulé sous les ponts depuis cette première invention. Mais « les trois premiers partenaires ont décidé il y a un an et demi de poursuivre ensemble leurs recherches sur les caméras de l'avenir », résume Yves Pupulin. Pour aller plus loin, ils se sont associés à cinq nouvelles structures, elles aussi intéressés par la stéréoscopie : l'Inria (Institut national de recherche en informatique), l'Institut Télécom, AMP (un prestataire de tournages télévisés multicaméras), Thomson R&D et l'opérateur Orange, qui dispose de son propre laboratoire de recherche sur la télévision numérique.

15 millions d'euros pour accélérer les recherches

Soutenus par le ministère de l'Industrie, les huit partenaires ont sollicité et obtenu - ce qui n'est pas courant - l'appui de trois pôles de compétitivité régionaux : Images et réseaux (Bretagne et Pays de La Loire), Imaginove (Rhône Alpes) et Cap Digital (Ile-de-France). Leur projet commun, baptisé 3D Live, a démarré en mars 2009 et il est doté d'un budget d'environ 15 millions d'euros.

3D Live doit permettre, d'ici 33 mois, de « créer en France une excellence en tournage et transmission directe d'événements 3D stéréoscopiques ». Comment ? Des recherches vont être menées sur les équipements (caméras, objectifs, supports de caméras...) et les logiciels (correction de disparités, adaptation d'un même contenu à des écrans spécifiques, protection des données...), mais aussi sur la gestion des « métadonnées » (les données descriptives) et l'insertion de textes et de graphiques dans les images.

D'ici là, tous les quatre mois en moyenne, un e?ve?nement sportif ou culturel – comme Roland Garros – fait déjà « l’objet d’une captation 3D et d’une transmission en direct », selon Thales Angénieux. Lequel est une fois encore « plus particulie?rement en charge de la partie optique de la prise de vue » et du développement de « zooms adapte?s a? la te?le?vision ».

Christophe Dutheil

Pour en savoir plus :
Le site du projet 3D Live

 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus